loader

« Cela limite les poches de corruption »

Abdoulaye Bindowo, gérant d’un atelier de couture à Yaoundé.

« Dans la gestion de mes affaires au quotidien, mes par- tenaires en affaires ont fini par me qualifier de cartésien. Je ne m’en offusque point. Je cherche toujours les procédures les plus adéquates et les plus pratiques pour agir. Récemment, j’ai été agréablement surpris par le côté pratique des centres de formalité de création d’entre- prise établis à ce jour sur l’étendue du territoire camerou- nais. Puisque dans mon atelier, j’ai sous ma responsabilité de former de jeunes stylistes. L’un d’entre eux qui vient de se mettre à son compte à Douala m’en a fait part. En 72 heures, il a créé son entreprise. En plus, il bénéfice de beau- coup de facilités. Cette démarche en cours dans nombre d’entreprise de la place y compris les services publics doit être encouragée. Cela limite les poches de corruption. Ce qui est bien pour la marche des affaires chez nous. Par ces procédures de dématérialisation qui commence à s’installer dans notre pays, j’entrevois le changement des mentalités. Les usages des TIC qui font parties de nos activités hu- maines vont tout simplement booster cette démarche ».

Partager cet article

Commentaires

    List is empty.

laisser un commentaire