loader

Sucre

La chute des prix continue

Le cours du sucre connaît  une chute importante depuis  l’atteinte de son pic en septembre 2016. Il est passé de  612 dollars la tonne (358 460  Fcfa) à cette période-là, à 399,2  dollars (233 819 Fcfa) en juin  2017, soit -34,77%, dont -18,6%  sur les six derniers mois. Les  cours du sucre sont liés à l’offre  et la demande, ainsi qu’aux  conditions climatiques dans  les pays grands producteurs  et indirectement au cours du  pétrole, pour ce qui est du  sucre servant à la fabrication  du biocarburant. Sur le plan  local, la demande nationale au  Cameroun est estimée à 300  000 tonnes par an, soit 1,76% de  la consommation du continent  et 0,221% de la consommation  mondiale. L’offre cumulée des  producteurs nationaux peine  à couvrir le marché national,  la production étant autour de  165 000 tonnes. Sur 102 pays  producteurs, 10 sont à l’origine  de 76% des exportations dont  le Brésil premier producteur.  64 pays produisent à base de  la canne à sucre et le reste, à  partir de la betterave à sucre.  L’Afrique est devenue progressivement grand consommateur  et producteur avec 17 millions  de tonnes de sucre par an,  soit 12% de la consommation  mondiale estimée à 24 kg de  sucre par habitant l’an.

Partager cet article

Commentaires

    List is empty.

laisser un commentaire

Autres articles à lire ...


Le piment garnit à nouveau les étals des différents marchés de la place. Il y a quelques semaines, ses prix ont connu une hausse. L’offre, en augmentation en ce moment, induit une baisse des prix sur les marchés. Pour 100 F, on peut avoir jusqu’à 10 fruits au marché du Mfoundi. Les tas de 500 F sont plus avantageux et permettent de faire des provisions. En effet, selon Pulcherie N., revendeuse au marché du Mfoundi, c’est la haute saison actuellement et les commerçantes s’approvisionnent auprès des femmes venues des localités voisines de Yaoundé. ...


Les férues de koki, Eru et autres mets traditionnels faits à base d’huile de palme n’ont pas de soucis à se faire sur la disponibilité de cette huile, encore moins sur ses prix. Dans les principaux marchés de la ville de Yaoundé, le litre d’huile de palme coûte en moyenne 600 F pour la variété « Dizangué » et 550 F pour la variété « Bassa ». La variété « Dizangué », réputée de meilleure qualité, est plébiscitée par les ménagères. Cependant, les prix de gros sont plus avantageux. Il faudra...


Le plantain est disponible toute l’année sur les marchés de Yaoundé. Au marché Accacia par exemple, la denrée s’acquiert à partir de 500 F pour six à huit doigts de plantain moyens. Au marché de Mvog Atangana Mballa, les petites bourses peuvent l’avoir à partir de 200F. Prosper E. explique cela par le fait que ce marché est l’un des plus grands dépôts de cette denrée alimentaire à Yaoundé. Par ailleurs, pour bénéficier des prix plus avantageux, il conseille de se rendre au deuxième échangeur (entrée sud de Yaoundé) où...