loader

Quadrirotor : un drone solaire fabriqué à Maroua

C’est le fruit des recherches d’un étudiant de l’Ecole nationale supérieure polytechnique de cette c

  Les populations de la ville de Maroua l’ont vu survoler les airs plus d’une fois. Celles de Yaoundé aussi. C’est un drone fabriqué à Maroua, par un étudiant de l’Ecole nationale supérieure polytechnique ; cette grande école de l’université d’Etat implantée dans la « plus belle des régions ». Il s’agit d’un drone quadrirotor, c’est-à-dire un drone qui dispose de quatre moteurs montés sur deux pales. Selon les affirmations de Borel Taguia Kana, le concepteur de cet appareil, 256 400 F ont suffi pour le concevoir. De l’argent déboursé pour l’achat des moteurs, des pales, de l’ardu no et de bien d’autres composantes. Il s’agit d’une création d’une grande importance quand on sait l’importance de cet appareil dans la recherche des renseignements. Cinq mois ont suffi pour mettre sur pied cet appareil. C’est un travail qui a bénéficié de l’encadrement technique du Pr. Noël Djongyang, chef du département des Energies renouvelables de l’Institut Supérieur du Sahel, aujourd’hui Ecole nationale supérieure polytechnique de Maroua et de Denis Kendep, directeur du Bureau d’étude GMS JBC. Borel Taguia Kana, ingénieur de conception, produit de l’Institut supérieur du Sahel fait désormais parler de lui à travers cette invention. C’était dans le cadre de ses travaux de recherche en vue de la soutenance de son mémoire qu’il a réussie avec brio le 2 septembre 2017 à Maroua. 18/20, c’est la note qui lui a été attribuée au terme de cette soutenance où le jury, à l’unanimité lui a attribué la mention excellent. Notre jeune ingénieur de conception ne compte pas s’arrêter au niveau du spécimen. « Ce projet peut être bénéfique pour tous les Camerounais ; c’est dans ce sens que je prie les autorités de nous accompagner financièrement afin qu’une entreprise de fabrication des drones solaires puisse voir le jour », a-t-il souhaité. 256 400 F La somme investie par le concepteur pour mettre au point son invention. « Notre drone peut avoir un temps de vol compris entre une et deux heures » Borel Taguia Kana, concepteur et réalisateur du drone. D’où vous est venue l’idée de travailler sur le drone ? Les conflits causés par la secte Boko Haram venue du Nigéria a fait naître un climat de peur et d’insécurité chez les habitants de l’Extrême-Nord en particulier, et chez tous les Camerounais en général. Ce terrorisme venu d’ailleurs a causé la mort de nombreuses personnes, a contraint des familles à se déplacer. Il a contribué au délitement du tissu économique de l’Extrême-Nord, en causant la faillitedes dizaines de milliers de commerçants qui dépendaient des échanges avec le Nigéria. C’est donc pour mettre fin à tout cela et aussi préserver la paix au Cameroun, que nous avons décidé de fabriquer un drone solaire quadrirotor qui permettrait de renforcer la surveillance des frontières camerounaises, en particulier celles avec le Nigéria. Nous avons choisi d’utiliser un drone, parce que cet appareil a la particularité de voler à de grandes altitudes, tout en prenant des vidéos et des photos qui peuvent être visualisées en temps réel sur une radiocommande ou sur un ordinateur. Rien de mieux lorsque l’on veut faire de la surveillance tout en restant discret. Quelles sont les caractéristiques de votre drone ? Notre drone solaire a une masse de 700 g. Il est fait à partir de l’aluminium et du plastique. Il peut voler pendant 1h à 2h d’horloge et peut atteindre une altitude de 150 mètres. Il a une vitesse moyenne de 10 mètres par seconde. Il embarque une caméra en haute définition, permettant ainsi de faire des prises de vue à des hautes altitudes. Notre drone est constitué d’une batterie Lithium polymère de 610 milli ampères par heure, rechargeable par une cellule solaire monocristallin. Après ce projet, nous envisageons continuer nos travaux sur des prototypes de drones pouvant voler 24h/24. Concrètement, qu’est-ce qui le particularise des autres drones ? Les drones civils existants ont en général un temps de vol variant de 10 à 30 minutes. Notre drone étant solaire, peut se recharger à l’aide de cette énergie renouvelable, même pendant le vol, ce qui lui permet ainsi d’avoir un temps de vol compris entre 1h et 2h. C’est en cela que ma création est beaucoup plus évoluée par rapport aux autres drones.

Partager cet article

Commentaires

    List is empty.

laisser un commentaire