loader

Est, Nord, Extême-Nord: 17 communes outillées en développement urbain

Un atelier organisé à Bertoua à cet effet par le Programme national de formation aux métiers de la ville du 25 au 29 mai dernier

L e Programme national de formation aux métiers de la ville (PNFMV) a organisé du 25 au 29 mai à Bertoua, un atelier de formation à l’endroit des délégués départementaux du ministère de l’Habitat et du Développement urbain (MINHDU) et chefs de services techniques des communes. L’objectif est de renforcer leurs capacités en matière d’élaboration et de mise en œuvre des documents de planification urbaine. Cette formation est destinée aux communes qui disposent des documents de planification urbaine conçus avec le concours du MINHDU. Il s’agit du Plan d’Occupation du Sol (POS), du Plan Sommaire d’Urbanisme (PSU) et du Plan de Secteur (PS). En effet, à la faveur des lois sur la décentralisation, et sur la base du Code général des CTD, les collectivités locales du Cameroun se sont vues rétrocéder des compétences dans le domaine de la planification urbaine, notamment dans l’élaboration et la mise en œuvre des documents dy relatifs. Ce qui n’est pas toujours évident pour les communes. « Rendue à l’année 2021, la mise en œuvre des compétences transférées en matière de planification urbaine connaît encore de nombreuses lacunes au rang desquelles : les déficits en quantité et en qualité de ressources humaines, la mauvaise connaissance par les CTD du cadre réglementaire, l’insuffisance de moyens financiers, une absence de coordination Etat-commune pour la mise en œuvre des documents de planification urbaine, etc.», déclare Hermine Nna Ekono, inspecteur général en charge des questions administratives au MINHDU. Les communes concernées par la formation sont Garoua-Boulaï, Doumé, Messamena, Lomié, Nguelemendouka, Ngoyla et Messok dans la région de l’Est, Garoua 1, 2 et 3 ainsi que Guider dans la région du Nord et enfin Maroua 1,2,3, Dziguilao, Fotokol et Mokolo dans l’Extrême-Nord. « Nous avons le Plan d’occupation des sols qui n’est pas encore validé. Nous allons le mettre en application dans les prochains jours. Le présent atelier est bienvenu pour nous. Nous attendons qu’on nous amène à planifier des projets sur les zones primaire, secondaire et tertiaire et même peut-être sur les zones industrielles. Des projets sont en gestation dans nos têtes. Il faudra savoir comment les structurer dans la ville », déclare Alain Ngamessi, chef service technique de la commune de Messamena. Le PNFMV est un outil gouvernemental de formation et de renforcement des capacités des municipalités camerounaises.

Partager cet article

Commentaires

    List is empty.

laisser un commentaire