loader

Sud: Les magistrats municipaux se mettent à niveau

Pendant trois jours, le ministère de la Décentralisation et du Développement local a recyclé les maires de la région sur le management et la recherche des financements locaux.

Des arriérés de salaires et impayés, des recrutements fantaisistes, les limites dans la recherche des financements locaux ou la mauvaise gestion du patrimoine municipal. Voilà énumérés quelques manquements qui minent le fonctionnement efficient des collectivités territoriales décentralisées (CTD) au Cameroun en général et celles de la région du Sud en particulier. D’ailleurs, il est n’est pas rare de voir certains magistrats municipaux traînés devant les tribunaux après avoir confondu la fortune collective à la leur ou d’autres en indélicatesse avec les employés de la municipalité. Les faits sont imputés à la mauvaise gestion des finances locales, au management et aux ressources humaines en contexte de décentralisation. Dans un souci d’accompagnement et de suivi pour une gestion efficiente des communes, le ministère de la Décentralisation et du Développement local (Minddevel) a organisé à Ebolowa, un séminaire de recyclage des magistrats municipaux. Il a été question, durant ces trois jours (du 13 au 15 octobre dernier), de mettre à niveau, les 81 maires et leurs adjoints venus des 31 communes du Sud, afin qu’ils s’adaptent aux innovations contenues dans le Code général de la décentralisation. Les thématiques développées au cours des travaux qui se sont déroulés tant en plénière qu’en ateliers, étaient en lien pour l’essentiel avec les manquements observés dans le fonctionnement de ces structures locales. Ainsi, les entretiens seront calqués sur la gestion des ressources humaines, la gestion de la masse salariale et comment trouver de nouvelles pistes de financement local. Au cours des travaux, l’on a aussi parlé de la gestion du patrimoine communal. Mais surtout, de comment mieux maîtriser le cadre juridique pour nouer des relations avec des partenaires ou d’autres municipalités étrangers. De l’avis d’Ernest Cho Ngu, directeur des ressources humaines-CTD au Minddevel, il est question pour les participants, d’utiliser le Code général de la décentralisation qui leur a été distribué pour la circonstance, pour la décentralisation et le développement accéléré dans la région du sud.

Partager cet article

Commentaires

    List is empty.

laisser un commentaire