loader

Soudan: La Banque mondiale débourse plus de 1000 milliards de F

L’appui financier est orienté vers les projets d’infrastructures et de lutte contre la pauvreté.

L ’avenir économique du Soudan se dessine sous de bons auspices. A en croire le vice-président de la Banque mondiale pour l’Afrique de l’Est et australe, Hafez Ghanem, le pays va bénéficier d’une enveloppe de deux milliards de dollars pour financer ses projets en infrastructures et soutenir les populations déplacées dans le pays. D’après Ecofin, les fonds seront décaissés pendant douze mois pour permettre au gouvernement de faire face à différents défis économiques. « La communauté internationale apprécie les efforts du gouvernement pour améliorer l’économie, combattre la pauvreté et toutes les autres réformes économiques », a ajouté Hafez Ghanem. En termes de réformes, l’une d’entre elles porte sur le remboursement des arriérés dus aux bailleurs de fonds. L’obtention d’un crédit-relais de près de 1,2 milliard de dollars (645,5 milliards de F) auprès des Etats-Unis a permis à Khartoum de régler sa dette envers la Banque mondiale. Un autre crédit-relais lui a été accordé par la France à hauteur de 1,5 milliard de dollars (environ 807 milliards de F) pour l’aider à solder ses arriérés envers le FMI. Le Royaume-Uni, la Suède et l’Irlande ont également délié la bourse à travers un prêt conjoint de 425 millions de dollars soit 228,6 milliards de F pour solder les arriérés auprès de la Banque africaine de développement (BAD). En outre, le Soudan figure sur la liste des potentiels bénéficiaires de l’initiative d’allégement de la dette pour les Pays pauvres très endettés (PPTE). Les dirigeants sont ainsi focalisés sur les mesures visant à encourager les investissements étrangers. Lors de la conférence internationale d’appui à la transition soudanaise tenue à Paris le 17 mai dernier, Marc Lavergne, directeur de recherche au CNRS et spécialiste du Soudan, indiquait qu’avec ce rendez-vous international, le Soudan est considéré comme un marché potentiel, un pays à reconstruire. Pour avoir les coudées franches dans la mise en œuvre de ses projets de développement, le Soudan espère une remise de 80% de sa dette extérieure chiffrée à plus de 60 milliards de dollars soit 32 277 milliards de F selon Le Monde. Le PIB national, ajoute Afrimag, a perdu près de 2/3 de son niveau de 2015, passant de 78 milliards de dollars à 30 milliards de dollars.

Partager cet article

Commentaires

    List is empty.

laisser un commentaire