loader

Extrême-Nord: Des évaluations de biens en prélude aux indemnisations

Le processus a commencé le 28 mai dernier et rentre dans le cadre du projet d’électrification de 315 localités dans cette région.

C’est le département du Mayo-Danay avec 184 villages, qui est le plus gros bénéficiaire de l’électrification rurale annoncée dans la région de l’Extrême-Nord. Le Mayo-Kani suit avec 59 villages programmés et en troisième position vient le Logone et Chari avec 42 villages. Le Diamaré s’en tire avec 16 villages, tandis que le Mayo-Tsanaga et le Mayo-Sava bénéficient chacun de six localités. Ces informations ont été données le 28 mai dernier au cours de la réunion de lancement du projet que présidait Midjiyawa Bakari, le gouverneur de l’Extrême-Nord C’était dans la salle des conférences des services régionaux, en présence des six préfets de cette région. Les participants à cette réunion ont saisi cette opportunité pour poser les questions relatives aux caractéristiques techniques des ouvrages qui seront réalisés ainsi que sur la source d’énergie qui sera utilisée. Samuel Bienvenu Ndjom, le coordonnateur du Projet d’électrification rurale et d’accès à l’énergie dans les zones les moins desservies au Cameroun (PERAC) s’est évertué à apporter à chaque préoccupation, des réponses convaincantes. On retiendra de ces échanges que les études de faisabilité sont déjà achevées et que dans les prochains jours, un appel d’offres sera lancé en vue du recrutement des entreprises qui construiront les lignes qui vont électrifier les 315 localités de la région. Mais avant cette étape, il faut indemniser les populations qui vont être expropriées. Pour ce faire, il faut évaluer les biens. C’est ce processus qui a commencé le 28 mai et qui a fait l’objet du lancement du projet.

Partager cet article

Commentaires

    List is empty.

laisser un commentaire