loader

Relance post-covid-19: De nouvelles liquidités pour l’économie mondiale

Le FMI a débuté la distribution d’une allocation spéciale de 650 milliards de dollars de droits de tirage spéciaux à ses membres, en vue de renforcer notamment leur position extérieure.

Les superlatifs ne manquent pas pour qualifier la nouvelle allocation des droits de tirage spéciaux (DTS) décidée par le FMI et qui a pris effet le 23 août dernier. Les experts sont unanimes sur le fait qu’elle est « historique ». En effet, ce sont 456 milliards de DTS, équivalant à 650 milliards de dollars (environ 361 397 milliards de F) qui sont mis à la disposition de tous les Etats membres de l’institution financière pour « surmonter cette crise sans précédent ». Le partage effectué en fonction de la quote-part de chaque Etat membre prévoit une allocation de 275 milliards de dollars (152 900,340 milliards de F) pour les pays émergents et les pays en développement, représentant 42,2% du montant global, selon un communiqué du FMI. L’Afrique subsaharienne s’en sort avec environ 33 milliards de dollars (plus de 18 344 milliards de F).

Pour ce qui est des six Etats membres de la sous-région CEMAC, c’est environ 1,3 milliard de dollars (plus de 722 milliards de F) qui leur sont destinés. Une allocation qui doit « être utilisée pour répondre aux besoins urgents et au redressement des réserves de change », a commenté Kristalina Georgieva, à l’issue du sommet virtuel de la CEMAC tenu le 18 août dernier à Yaoundé. Sur le continent, les allocations les plus importantes de DTS reviennent à l’Afrique du Sud (environ 4,2 milliards de dollars), au Nigeria (environ 3,3 milliards de dollars ou encore à l’Angola et au Ghana qui s’en sortent chacun avec près d’un milliard de dollars. Outre l’augmentation des réserves de changes, le Fonds ambitionne à travers cette mesure de « donner aux pays une marge de manœuvre pour intensifier leur lutte contre la crise » et de « financer les réformes de l’économie », accroître la résilience et renforcer la confiance. En outre, un appel a été lancé en direction des pays riches pour la réaffectation d’une partie de leurs DTS au profit des pays les plus vulnérables.

Partager cet article

Commentaires

    List is empty.

laisser un commentaire