loader

Coton: L’« or blanc » flambe

Difficile aujourd’hui de dire avec assurance ce qui sous-tend la hausse des prix sur le marché du coton. Le cours du coton est au plus haut depuis dix ans après une envolée de 54% en un an, soutenue par une forte demande et divers aléas météorologiques, sanitaires et même géopolitiques. Les prix de l’ « or blanc » sont en effet historiquement élevés, au point où la hausse rapide des cours ces dernières semaines déboussole nombre d’acteurs de la filière. En effet, depuis fin septembre dernier, les prix du coton se maintiennent au-dessus de la barrière psychologique d’un dollar la livre. D’après les experts des matières premières agricoles, il faut remonter à la crise cotonnière de 2011 pour retrouver de tels niveaux. A l’époque, les prix avaient déraillé à cause de signaux alarmants concernant la production et les stocks. Aujourd’hui, aucune pénurie ne se profile. Pourtant, la situation n’a pas manqué d’alimenter les conversations auprès des industries du textile qui commencent à manquer de la « précieuse matière première ». D’ailleurs, les prochaines estimations de production en Inde et en Chine sont très attendues. Selon le Comité consultatif du coton (Icac), qui rassemble la plupart des pays producteurs et consommateurs, cinq pays concentrent 80% de la production mondiale : l’Inde est arrivée en tête pendant la dernière «saison» (d’août 2020 à août 2021) avec six millions de tonnes, suivie par la Chine, les Etats-Unis, le Brésil et l’Ouzbékistan. Les Etats-Unis ont été les plus gros exportateurs de coton et la Chine le premier pays importateur avec 2,8 millions de tonnes. Pour la nouvelle saison, l’Icac attend une production mondiale de 25,7 millions de tonnes, en croissance de 6%, mais toujours inférieure au niveau pré-pandémique.

Au Cameroun, la production de coton s’est stabilisée cette année autour de 350 000 tonnes. La culture fait vivre près de deux millions de personnes dans les régions septentrionales du pays. En droite ligne de la Stratégie nationale de développement (SND30) la Société de développement du coton du Cameroun (Sodecoton) fait des projections à la veille de la nouvelle campagne cotonnière qui démarre dans les prochains jours en vue d’améliorer les résultats obtenus jusqu’ici.

Partager cet article

Commentaires

    List is empty.

laisser un commentaire