loader

Sud: Le réconfort du gouvernement aux cacaoculteurs sinistrés

Ils étaient 60 producteurs de cacao des arrondissements de Mengong et Ngoulemakong qui ont reçu des appuis en intrants et petits matériel agricole, le 12 octobre dernier.

I ls sont victimes des incendies causés par la grande saison sèche. Ils ont perdus leurs cacaoyères, pour une superficie plantée de plus de 105 hectares. Le 12 octobre dernier, le ministre délégué auprès du ministère de l’Agriculture et du Développement rural, en charge du développement rural (Mindel-Minader), Clémentine Ananga Messina, est venue à Mengong et à Ngoulemakong, pour leur remettre des intrants et petit matériel agricole. C’est avec soulagement que Bertrand Claude Bengono, producteur de cacao à Mengong dans le département de la Mvila a reçu le matériel représentant un appui octroyé par le ministère de l’Agriculture et du Développement rural (Minader). Les cérémonies de remises, présidées par Clémentine Ananga Messina se sont déroulées successivement à Mengong, puis à Ngoulemakong. C’était en présence du gouverneur du Sud, Félix Nguélé Nguélé, d’un nombre important de parlementaires et d’une foule de producteurs agropastoraux de la Mvila.

Ce matériel décliné en machettes, gants, casques, brouettes, porte-tout, engrais, pulvérisateurs, atomiseurs, bottes, entre autres, est une véritable manne, qui sera d’un grand apport dans la reconstitution des parcelles couvertes de cacao décimées par le feu en février dernier. « Le traumatisme que j’ai subi m’a emmené dans un dénuement sans précédent. Les appuis que je reçois sont un symbole d’engagement dans la reconstitution de mes parcelles », a affirmé Bertrand Claude.

Au total, plus ou moins 105 hectares de superficie couvertes qui se sont envolées en fumée au cours de la grande sècheresse qui a frappé le département en février 2021. Pour l’honorable Céline Mendoua, porte-parole des parlementaires, les sinistrés de ces incendies qui reçoivent les appuis n’ont pour seules ressources, leur permettant la survie tant sociale qu’économique, que leurs cacaoyères. C’est le ciel qui leur tombait dessus donc ce 13 février à Mengong, lorsqu’ils ont assisté impuissant au désastre qui a emporté leurs plantations. Le 12 octobre, le Mindel Minader est donc venu à Mengong et à Ngoulemakong leur apporter des appuis multiformes qui viennent redonner espoir et envie aux bénéficiaires, de repartir de plus belle, dans la production du cacao. Clémentine Ananga Messina s’adressant pour la circonstance aux producteurs, leur a recommandé le changement de méthodes culturales et d’éviter des incidents pouvant nuire à leur rendement.

Partager cet article

Commentaires

    List is empty.

laisser un commentaire