loader

Ngaoundéré: Le sac de ciment à 6000 F

Pour une population estimée à plus de 500 000 habitants, l’offre actuelle peut répondre à la demande locale. Mais les consommateurs se plaignent de la cherté.

Le marché Bantai qui se trouve à la lisière de nouveaux quartiers tels que Jérusalem, quartier général, enregistre à lui seul près d’une vingtaine de quincailleries disposant des matériaux de construction à l’instar du ciment. C’est la même chose au quartier Bamyanga et ses environs avec de nombreux points de vente de ce produit en détail. Ces multiples espaces commerciaux visent à répondre à la forte demande des consommateurs en chantier dans les nouveaux quartiers de Béka Hooséré et Beka-Matari. Dans les magasins de Ngaoundéré, presque toutes les marques de ciment sont disponibles pour satisfaire les clients. Et, dans cette chaîne d’approvisionnement, les grossistes qui représentent les marques de production dans la ville, ravitaillent les détaillants et vendeurs occasionnels. « Les sacs de ciment sont disponibles sur l’ensemble de la région. Nous avons actuellement différentes marques sur le marché. Il y a suffisamment de stocks sur le marché pour satisfaire la demande à tout moment », rassure Mohamadou Kavaye, délégué régional du Commerce pour l’Adamaoua. Alors que le ministre du Commerce a récemment pris une décision fixant le prix du ciment à 4600 F dans les villes de Yaoundé et Douala, le sac de ciment dans la ville de Ngaoundéré par contre, varie entre 5800 et 6000 F. Pour les grossistes et les détaillants, le prix supplémentaire fait partie des frais d’approche. « On ne produit pas le ciment sur place à Ngaoundéré. Nos produits viennent des autres localités du pays. Le prix du sac sorti d’usine à Douala coûte 4300 F et est vendu à Ngaoundéré à 6000 F en raison du coût du transport. Les ajouts font partie des manutentions. C’est pour cela que nous revendons le sac un peu plus cher », explique Amadou Labarang, opérateur économique installé à Dang dans la zone universitaire. À Ngaoundéré comme dans toutes les autres villes de l’Adamaoua, les clients ont l’embarras du choix sur les différents produits disponibles, chacun en fonction de la marque.

Partager cet article

Commentaires

    List is empty.

laisser un commentaire