loader

Mobile Money: 14 882 milliards de F de transactions effectuées en 2020

D’après un rapport de la BEAC publié le 25 octobre dernier, ces flux ont progressé de 30% en zone CEMAC. L’activité reste dominée par le Cameroun qui enregistrait 19,5 millions de comptes à cette période.

L a pandémie du covid-19 n’a pas ralenti l’activité de monnaie électronique en zone CEMAC. Elle s’est même bonifiée puisque le volume des transactions financières effectuées par ce canal a bondi de 30,76% entre 2019 et 2020. Ce sont 1102 millions d’opérations qui ont été menées, contre 797 millions en 2019, d’après le rapport sur les services de paiement par monnaie électronique dans la CEMAC en 2020 publié le 25 octobre dernier par la BEAC. Ainsi, près de trois millions d’opérations ont été traitées de manière quotidienne en 2020 par l’ensemble des plateformes de paiement de monnaie électronique de la CEMAC, contre 2,18 millions en 2019. Ce qui correspond à des flux financiers d’un volume de 14 882 milliards de F en 2020, contre 11 335 milliards de F en 2019. Le Cameroun se tient à la première place du classement, avec 73,13% des transactions financières de la communauté, suivi du Gabon (16,69%) et du Congo (9,25%). Côté comptes, le pays tient également la tête du peloton avec 19,5 millions de comptes, soit 64,8% du nombre total de comptes de paiement dans la CEMAC. Il est suivi du Congo qui détenait 7,1 millions de comptes à cette date, puis du Gabon avec 2,7 millions de comptes. La banque centrale note toutefois, que « les prestataires de services de paiement ont été dynamiques dans l’ouverture de nouveaux comptes et moins dans l’éducation financière des porteurs d’instrument de paiement ». Du coup, le nombre de comptes de paiement de monnaie électronique dans la CEMAC a atteint 30,1 millions en 2020, contre 24,7 millions en 2019, soit une hausse de 21,8%. Parallèlement, le nombre de points de services a progressé de 40,95% pour se fixer à 223 006 à fin 2020, contre 158 200 à fin 2019. De nouvelles fonctionnalités sont apparues dans les usages, notamment la réception de fonds depuis l’étranger et l’interopérabilité apportée par le Groupement interbancaire monétique de l’Afrique centrale (GIMAC). En 2020, le GIMAC a traité 1 132 336 transactions interbancaires de Mobile Money pour une valeur de 21 milliards de F. D’un autre côté, ce sont 40 291 opérations de réception de fonds à travers le Mobile Money qui ont enregistrées la même année dans la CEMAC, pour un total de plus de 4,2 milliards de F. Le rapport de la BEAC déplore que l’activité du micro-crédit reste timide, bien que la législation et le cadre réglementaire autorisent les banques, microfinances et établissement de paiement à fournir aux utilisateurs de Mobile Money des prêts pouvant aller jusqu’à 100 000 F. Toutefois, souligne l’institution, quelques prestataires ont manifesté leur intention d’octroyer des crédits via le Mobile money en 2021.

Partager cet article

Commentaires

    List is empty.

laisser un commentaire