loader

Afrique de l'Ouest: Une contribution de 500 000 tonnes d’engrais

Le soutien de la BAD vise à faire face aux effets de la crise russo-ukrainienne qui a relevé les prix des engrais, tout en évitant les risques d’une crise alimentaire.

D’ici la fin du mois d’août prochain, la Banque africaine de développement (BAD) compte fournir 500 000 tonnes d’engrais aux pays d’Afrique de l’Ouest. Le calendrier prévoit que les besoins seront comblés en deux phases : la première moitié devait être disponible entre mai et juin pour la saison des semences, en fonction de la localisation sur le continent. La seconde moitié sera disponible un à deux mois plus tard. L’objectif, tel que le révèle le site spécialisé d’informations en agriculture Commodafrica, est d’éviter une crise alimentaire dans cette région du continent. L’autre enjeu est d’aider plusieurs nations du continent (Burkina Faso, Mali et Ghana notamment) à faire face à une flambée des prix des engrais due au conflit entre l’Ukraine et la Russie, premier fournisseur mondial d’engrais. En raison de la crise, le prix de l’urée par exemple a été multiplié par huit, pour atteindre désormais 1000 dollars, soit 611 841 F la tonne. « Aujourd’hui, en règle générale, une tonne d’engrais équivaut à une production de quinze à vingt tonnes de grains de blé ou de maïs. Si on n’importe pas aujourd’h...

Partager cet article

Commentaires

    List is empty.

laisser un commentaire