loader

Industrialisation de l’Afrique: La niche des batteries électriques

Leur production, en droite ligne des objectifs de développement durable, est un réservoir d’opportunités pour l’essor continental.

L ’industrie des batteries électriques est présentée dans un rapport publié le 25 mai dernier par le cabinet Global Data, comme un important filon pour l’industrialisation et le développement de l’Afrique. Conforme aux indices du développement durable, l’industrie des batteries électriques a rapporté plus de 55 milliards de dollars (33 601 milliards de F) en 2020. La transition énergétique devrait permettre à ce secteur industriel d’enregistrer un taux de croissance annuel composé (Tcac) de 14% pour dépasser le cap de 168 milliards de dollars (102 636 milliards de F) d’ici 2030. Une aubaine pour l’Afrique qui, selon les données de la Banque mondiale, possède la plus grande réserve mondiale de lithium, 50% de la réserve mondiale de cobalt, ainsi que d’importants gisements de nickel et de graphite. Des métaux essentiels pour la fabrication des batteries électriques. Les études rendues publiques lors de l’Africa Business Forum qui s’était déroulé du 24 au 25 novembre 2021 à Kinshasa, dressaient le constat selon lequel « l’investissement dans la production des batteries et voitures électriques coûterait trois fois moins cher dans certains pays africa...

Partager cet article

Commentaires

    List is empty.

laisser un commentaire